Le travail du Comité International de Bioéthique de l’UNESCO sur la situation des réfugiés

La 10ème Session ordinaire de la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) et la 24ème Session ordinaire du Comité international de bioéthique (CIB) ont eu lieu les 12 et 13 septembre derniers à Paris.

Le Comité a, lors de cet événement, pu présenter son projet de rapport sur la réponse éthique à la situation des réfugiés. Le projet a pu faire l’objet de commentaires et de questions de la part des membres du CIB, mais aussi des Etats observateurs et des organisations non-gouvernementales présentes lors de la session.

Ce rapport présente les différents enjeux éthiques de la situation actuelle des réfugiés, ainsi que des recommandations à destination des Etats. Parmi celles-ci, le CIB énonce la nécessité de la formation du personnel de santé sur les concepts d’éthique et de bioéthique, le besoin de garantir le bien être des populations : accès aux soins de santé, logement, lutte contre la discrimination, etc. Cette dernière serait aussi facilitée par l’accès à l’instruction et à la formation professionnelle pour les réfugiés.

La FIUC porte une attention particulière à ce projet de rapport, notamment au vu de la Conférence « Migrants et Réfugiés dans un monde globalisé : réponses et responsabilités des universités » se tenant à Rome en novembre prochain.

 

© Image: Inès Pons-Teixeira